Terça-feira, 07 de Julho de 2020
ISSN 1519-7670 - Ano 19 - nº1074
Menu

VOZ DOS OUVIDORES >

Robert Solé

08/06/2010 na edição 593

‘Rappelez-vous. En 2009, un Britannique de 24 ans avait décroché ‘le meilleur job du monde’ : 78 000 euros pour ‘garder’ pendant six mois une île paradisiaque d’Australie. Mais Ben Southall, l’heureux élu, a un peu déchanté. Selon ses dires, il a dû travailler d’arrache-pied, s’est retrouvé nez à nez avec un requin, et une piqûre de méduse a même failli l’envoyer au paradis tout court…

Barack Obama vient de mettre un terme à cette escroquerie, en déclarant, au cours d’une interview télévisée, à propos de son propre job : ‘C’est le meilleur emploi au monde.’ Enfin un dirigeant qui ne cherche pas à nous apitoyer sur sa charge écrasante ! Le locataire de la Maison Blanche a pourtant deux guerres sur le dos, une crise financière et une marée noire. Sans compter les requins et les méduses qui le guettent, sur sa droite principalement.

Son CDD de quatre ans n’est renouvelable qu’une seule fois. C’est généralement ainsi dans les Etats démocratiques, où l’on ne voit jamais les dirigeants bouder un second mandat. Leur rêve secret : un CDI. Ou, mieux encore, comme dans certains pays moins regardants sur la législation du travail, un contrat à durée éternelle (CDE).’

Todos os comentários

x

Indique a um amigo

Este é um espaço para você indicar conteúdo do site aos seus amigos.

O Campos com * são obrigatórios.

Seus dados

Dados do amigo (1)

Dados do amigo (2)

Mensagem