Sábado, 06 de Junho de 2020
ISSN 1519-7670 - Ano 19 - nº1074
Menu

VOZ DOS OUVIDORES >

Robert Solé

22/02/2011 na edição 630

‘Les policiers de genève n’en peuvent plus. Le nouveau code de procédure pénale a multiplié, paraît-il, leur travail par quatre. Ils ont donc décidé de frapper un grand coup en annonçant une grève ‘illimitée’ : grève des amendes, grève de l’uniforme (ils porteront simplement un gilet avec l’inscription ‘police’) et grève… du rasage.

La disparition des amendes ne devrait pas beaucoup peiner les automobilistes genevois. Celle de l’uniforme non plus, car, en Suisse comme ailleurs, l’habit ne fait pas le moine. Mais que dire du poil qui dévorera bientôt les joues de la force publique ? Des policiers barbus, qu’on confondra avec les barbouzes, pourraient perturber l’honnête citoyen. Un léger duvet, passe encore. Il ne faudrait pas que la grève dure jusqu’à décembre et donne des Pères Noël… Les autorités genevoises, qui refusent de raser gratis, devraient au moins caresser les poulets dans le sens du poil.

L’Union du personnel du corps de police (UPCP) espère qu’elle sera entendue. ‘Sinon, avertit son président, nous durcirons notre action par d’autres mesures.’ Est-ce à dire que la maréchaussée ne se laverait plus ? On en frémit. Cette affaire commence à sentir mauvais.’

Todos os comentários

x

Indique a um amigo

Este é um espaço para você indicar conteúdo do site aos seus amigos.

O Campos com * são obrigatórios.

Seus dados

Dados do amigo (1)

Dados do amigo (2)

Mensagem